Terre sans Frontière

Terre sans Frontière -

Assemblée générale de Terre sans Frontière 21 novembre 2015

Assemblée générale ordinaire de Terre sans Frontière

Restaurant Mulhwasser à Nordhouse

21 novembre 2015

 

Ouverture de la séance à 17h15

Les quatre membres sortants cette année sont : Cristina Cambas – Lucienne Ketterlin – Alain Riess – Eliane Zurcher

Nouveaux candidats: Michel Cambas, Gabriel Osswald

Les sortants se représentent tous. Deux sièges sont à pourvoir.

  1. I.                  Rapport moral (par André Sprauel)

Le moment que nous redoutions tous est arrivé. Terre sans Frontière se retrouve orpheline de son créateur. Nombreux ont été les vœux d’encouragement à ne pas nous arrêter.

Notre rapport d’activité nous montre que jusqu’ici cela n’a pas été le cas.

Notre rapport financier révèle que nous avons tenu nos principaux engagements.

Nous avons même lieu de penser que nous pourrions les tenir encore un moment. La secousse n’en est pas moins redoutable. La parole du Pope était une et jouissait d’un crédit dont aucun(e) d’entre nous ne peut se prévaloir.

Nous avons donc la lourde mais passionnante responsabilité de nous doter d’une parole collective qui reste fidèle aux finalités de notre association. Nous devons pour cela :

  • réfléchir à la manière dont nous accordons notre aide afin d’aider à « mettre l’homme debout » c’est -à-dire éviter de rendre les personnes dépendantes, préférer les nouveaux départ à l’assistanat. Rester clairvoyants et pertinents. Rien n’est moins simple. D’où notre recherche de partenaires ayant de l’expérience en la matière comme les travailleurs sociaux ou les associations travaillant depuis longtemps sur ce terrain: Caritas, Conférences St Vincent, CASAS par exemple. D’où la nécessité de faire fonctionner au mieux la décision collective et l’échange.
  • nous assurer d’une utilisation transparente des dons que vous nous confiez en garantissant au mieux la fiabilité de nos relais soit par une présence et une vérification « sur place », soit par une interface suffisamment fiable. Là encore, le risque n’est jamais totalement absent. Il est d’autant plus souhaitable que nous soyons nombreux à mobiliser notre temps et notre réflexion. En ce sens chaque minute accordée à l’imagination, à l’initiative, à l’engagement concret dans le fonctionnement de notre association est précieuse.

Voici ce que le Pope nous dirait s’il était encore parmi nous:
« Ce n’est que dans une volonté profonde d’avancer que chacun de nous, que chaque association, que tout groupe, trouve sa richesse et son enthousiasme. C’est un voyage sans fin, avec une liberté au-delà de ce que tous les mots peuvent dire, une pressante passion de ne pas rester sur place. Parfois, on est prisonnier d’habitudes et de forteresses de routines, mais il y a dans la manière d’avancer une liberté, une volonté qui échappe à tous les rêves et toutes les paroles.

Ensemble, agissant, rassemblés, nous ne marchons pas seuls. Nous risquons librement et volontairement nos pas à la suite de ceux qui ont sillonné la terre des hommes au long des temps et se sont engagés pour une terre sans frontière. Avancer ensemble, avec courage, avec simplicité et une passion des autres neuve et désintéressée, avec patience et discernement, est une aventure et un défi à la pesanteur ».

C’est en tout cas ce qu’il nous a dit dans son éditorial de Axes il y a trois ans.

La parole est à la salle.

  1. II.               Rapport d’activités 2014 / 2015 (par André Sprauel)

Cette année, malgré la tourmente la plus éprouvante de l’existence de notre association, notre frêle esquif n’a pas sombré. Grâce aux convictions, aux marques de soutien et surtout à l’engagement fidèle des uns et des autres.

Que soient doublement remercié(e)s donc :

- nos bricoleuses, nos pâtissiers, nos artistes qui, chez eux à Heiligenstein ou à Hipsheim les lundis après-midi, ont œuvré à la réalisation d’objets à décorer ou à déguster.

- les musiciens et les choristes qui s’investissent régulièrement dans des concerts.

- celles et ceux qui ont assuré les permanences des ventes et de salons de thé lors des marchés de Noël à Hipsheim et à Obernai, à la fête des fleurs des 24 et 25 avril 2015, à la Saint Ludan le 30 août, à la brocante le 13 septembre.

- nos techniciens et nos techniciennes qui ont installé l’enclos des sapins (à ceux qui les ont conditionnés pour les vendre aussi), qui ont aménagé les stands d’Obernai et de Hipsheim, qui ont permis l’approvisionnement et l’étiquetage des fleurs, puis qui les ont débarrassés.

- ceux qui ont assuré la réussite de la St Nicolas l’an passé.

- Stéphane Horand qui continue à veiller à la continuité de notre présence sur la toile.

N’oublions pas les membres du CA qui se sont réunis entre cinq et dix fois depuis la dernière assemblée générale et tout particulièrement Joseph, notre trésorier, Lucienne, notre rédactrice en chef de Axes, nos secrétaires : Michèle et Isabelle.

Depuis le 25 octobre 2014, nous avons assuré la continuité de la plupart de nos chantiers.

En Europe :
Notre brocante est traditionnellement consacrée au centre d’accueil et de réinsertion d’enfants au centre de Tîrgu-Jiu en Roumanie. Notre interface là-bas est l’association Nos enfants d’Ailleurs.

(site: http://www.riedseltz.fr/association-Nos-enfants d’ailleurs)

Notre action la plus importante reste bien sûr l’aide apportée aux détresses locales, en générale ponctuelle, en vue de débloquer dans notre entourage des situations désespérées :

- elle a touché des individus : absorption du découvert d’une mère de famille, aide alimentaire, inscriptions d’enfants défavorisés à des activités sportives, frais de cantine, financement d’une orthodontie, achat de matelas, régularisation d’une facture de fuel, d’une dette au Trésor Public, d’une cotisation assurance habitation.

Soutien scolaire d’un étudiant, achat d’un ordinateur d’occasion.

Co-financement de la pose d’une prothèse d’un bras.

- elle est également venue en renfort de partenaires œuvrant au niveau local : la Conférence Saint Vincent de Paul à Erstein, le collectif CASAS qui travaille en direction des solliciteurs d’asile (casastrasbourg@wanadoo.fr).

Ces actions sont possibles grâce à vos dons mais aussi grâce à nos stands d’Obernai, de Hipsheim ; à notre opération Donnons un coeur à Noël qui résiste vaillamment malgré une certaine usure (merci entre autres à Michèle, à François) à notre vente de sapins (merci particulier à André Horvat qui coordonne cette lourde activité) et, enfin, à notre vente de couronnes de l’Avent.

Nos garants dans ce domaine restent des travailleurs sociaux (merci en particulier à Madame Yasmina Nassouh), ou d’autres personnes de confiance qui nous soumettent régulièrement des situations où nous espérons pouvoir « mettre debout » des personnes démunies.

Questions – remarques :

Paulette Helbert : si une personne ne veut pas voir une assistante sociale et a besoin d’aide ou d’un coup de pouce, comment faire ?
Réponse d’André Sprauel : l’interface serait dans ce cas celui d’entre nous qui fait la demande (comme un travailleur social). C’est au cas par cas que nous décidons.
Nous préférons des aides ponctuelles. Nous allons nous tourner vers les Conseils de Solidarité.

Réponse de Lucienne Ketterlin : Il faut bien évaluer la situation de départ.
Ce n’est pas à nous d’intervenir non plus à la place des CCAS (Centres Communaux d’Action sociale).

En Afrique :
A Bangui, en Centrafrique

- Nous avons aidé les Petites sœurs du Cœur de Jésus qui ont initié un beau projet de lutte contre la malnutrition des enfants par la culture de spiruline.

- Nous avons également soutenu Monseigneur Aguirre par le biais de Geneviève Boisserie grâce à notre petit stand de la Saint Ludan.

- Nous avons en particulier commencé à financer le parrainage de trois lycéens de Bangui préalablement soutenus par des personnes de la paroisse St Ignace de Neudorf et qui n’étaient plus en mesure de continuer.

A Konakry, en Guinée nous avons pu seconder l’ Association Képhas Colombe et le Père Etienne Stirnemann qui accueillent les enfants de rues en particulier grâce à notre vente de fruits et de fleurs d’automne en octobre 2014.

Cette opération a pu se réaliser malgré la nécessité de changer de fournisseur, l’habituel ayant dû déposer son bilan.

Au Sénégal:
- A Gandigal, nous nous sommes engagés auprès des Filles de Notre-Dame du Sacré-Cœur pour concourir au développement d’une maternité par l’ acquisition d’une ambulance.

- A M’Balakhate, nous avons contribué à la réalisation de l’école en partenariat avec l’association Du sapin au Baobab.

- A part un cas, les parrainages dans ce pays ont été interrompus et redirigés vers d’autres actions comme le financement de l’ambulance ou vers d’autres pays comme la Colombie.

Au Togo, la plupart des parrainages ont cessé au vu de l’âge des filleuls; certains pourraient reprendre si la Soeur Josée Bringel nous fournit des coordonnées assez précises mais nous prévoyons également de la solliciter pour nous aiguiller vers des projets plus généraux.

Nous avons maintenons également nos liens avec l’Égypte et une association qui intervient dans les bidonvilles d’Assouan grâce au père Rossi.

Le chantier « parrainages » est longtemps resté en sommeil et a été repris par Laurence Zeiter. C’est un dossier où il est très difficile de rétablir les contacts et où il a été nécessaire de redéfinir notre action en fonction de l’évolution même de la notion de parrainage. Merci à Laurence.

En Asie.
Aux Philippines:

- A Boljoon:
Nous poursuivons notre aide au projet d’accompagnement scolaire et de jardin coopératif: ACTFREE FARMER’S ASSOCIATION.  La vente des terrains a été actée. Les terrains sont cultivés. Une cinquantaine de familles y travaille. Ricardo Venan a amélioré la maison .

Laurence est en contact quasi permanent avec Ricardo et veille à une utilisation rigoureuse des fonds envoyés. Il a touché environ 1042€ de subvention de ressources locales. Donc il trouve également d’autres ressources que TSF.

- A Mandaue:
L’installation d’une section d’apprentissage spécialisée, et en particulier d’une machine à imprimer des bâches et des toiles de tente armées se poursuit lentement. Delia Minoza nous fait parvenir peu à peu des justificatifs des dépenses réalisées.

Au Népal:
- Nous poursuivons notre collaboration avec Écoliers du Toit du Monde et Aurore Archetti-Lefrançois. Notre projet d’école a été bouleversé par le violent séisme qui a frappé le pays en avril dernier.

En attendant de pouvoir reprendre le chantier de l’école, Aurore propose une aide qui ne nécessite pas d’infrastructure lourde pour aider les familles : l’achat d’animaux. (une vache 150 euros, une chèvre 75 euros). Nous avons consacré notre vente d’automne 2015 à ce projet.

- Nous avons fait parvenir une aide urgente à l’ami d’une collègue, Tulsi, guide touristique qui s’est investi dans l’acquisition de matériel de première nécessité.

- Enfin, nous avons contribué à la reconstruction d’une école par l’association SOLHIMAL.

Au Vietnam nous continuons à soutenir les aveugles accueillis à Dong Ha dans la maison des sœurs amantes de la Croix sous la houlette de sœur Anne-Marie.

Remarque  de Paulette Helbert : Aurore Archetti va au Népal en février

En Amérique

Au Brésil:
- A Rio, nous aidons mensuellement l’association Casa d’Arvore dont Cristina Cambas a rencontré les membres sur place. Ils organisent deux fois par mois des permanences d’accueil social dans la salle d’attente d’une maison de santé. (Merci Cristina)
- Notre concert de novembre 2014 a permis aux soeurs Hausser et Kruch d’apporter une aide de 6000€ aux paysans sans terres du Tocantins.

En Haïti, les dons recueillis après les obsèques du Pope et le bénéfice de notre fête des fleurs et des boutures des 25 et 26 avril derniers contribueront à la construction et surtout au fonctionnement, sur les hauteurs de Port au Prince, d’un foyer pour enfants abandonnés sous la responsabilité de Francis Turnier, neveu de Soeur Thérèse et président de l’association ALRAFEX, qui, avec un groupe de religieux, continue l’œuvre de Sœur Thérèse

Le concert d’hommage au Pope, organisé par les chorales A Croches Choeur et Arpège en collaboration avec les Amis de la Dîmière de Hipsheim est venu alimenter le même projet. Qu’ils soient vivement remerciés ici.

Au Mexique, à Oaxaca: le soutien à la Sierra et aux étudiants indiens et leurs familles se poursuit malgré les difficultés liées à la situation chaotique du pays.

Au Pérou, nous avons bien soutenu Agnès Friant pour Altiplano à Lima où elle gère un centre d’accueil périscolaire une bibliothèque, une ludothèque et organise des ateliers de travaux manuels et des campagnes de solidarité.

C’était l’objet des dons et de l’organisation de notre concert de cette année: merci à François Fuchs, à la chorale de Herrlisheim, au quatuor Foulitchay et à Tosca.

Remarque de Cristina Cambas : l’action à Rio se développe très bien – de plus en plus de personnes viennent au centre  -  l’association est reconnaissante à TSF.

Remarque: La Sierra ne s’est pas arrêtée en 2015, mais continue son activité.

Décès du Pope

TSF a organisé les obsèques à la cathédrale puis à Hipsheim, ainsi qu’en partenariat avec les amis de la Dîmière, l’office du 25 avril et le pique-nique à Hipsheim, l’office commémoratif et le pique-nique du 25 octobre. Un grand merci à Etienne Helbert qui nous a si bien épaulés.

Nous avons également organisé la vente des livres du Pope.

Nous gérons notre occupation des locaux du presbytère rendue possible grâce à la bienveillance du conseil de fabrique de la paroisse St Georges de Hipsheim qui nous dispense de payer un loyer et où nous contribuerons aux charges et à l’entretien avec les autres utilisateurs des lieux.

Vous voyez donc que notre association a continué d’exister malgré l’épreuve qui nous a frappés. Elle continuera d’autant plus sûrement que nous saurons rester mobilisés, confiants et créatifs.

Preuve en est la sortie conviviale qui a pu se dérouler au Donon le 28 juin sous la houlette d’Arnold Kientzler et dont vous trouverez la chronique et les images sur notre site.

Merci pour votre attention, la parole est à présent au trésorier pour la traduction financière de toute cette activité.

  1. III.           Rapport financier (par Joseph Burckel)

 

Comptabilité du 1er juillet 2014  au 30 juin 2015

Bilan général :

- Recettes :      216 497,66 €

- Dépenses :    127 296,36 €

- Solde:           89 201,30 €

RAPPORT-FINANCIER-Diapos-AG-2015 en PDF

 

Quelques remarques : plus de 100 000 € d’aides, plus de 160 000 € de dons et collectes

Cette année, davantage de dons avec affectation (45%)

Cette année, suite au décès du Pope, les dons furent encore plus nombreux, accompagnés souvent d’encouragements et de mots sympathiques pour que TSF continue.

Pour une année normale : 400 à 500 reçus sont envoyés. Cette année : 734 reçus !

Questions - remarques – suggestions :

- André Sprauel : il est parfois difficile d’obtenir un retour suite à une aide ; c’est un travail assez pesant et difficile (par exemple à Mandaue). Il faudrait nous répartir les différents pays pour assurer un suivi plus précis.

- Gaby Osswald : la vocation première des gens qui interviennent sur le terrain n’est pas de faire de l’administratif. Il faut faire confiance à des gens que nous connaissons de longue date.

- Réponse d’André : Oui, mais vu les sommes que nous avons, il faudrait bientôt nommer des réviseurs  aux comptes assermentés. Nous devons rester prudents.

- Joseph Fullsack : le don pour les gros projets se fait-il sans contrepartie ? N’y a-t-il aucun contrat préalable ? Sommes-nous associés à l’élaboration du projet ?

- Réponse d’André : Aux Philippines, par exemple, le bailleur et les acteurs sur place ont travaillé ensemble (Children Center à Cebu, puis projet de Ricardo Venan). C’est souvent très complexe : pour l’achat des terrains, Ricardo a dû créer une association sur place.

- Mireille Kormann  (Association « Esperanza ») Le père Stirnemann (à Konacry en Guinée : foyer d’accueil des enfants de la rue) envoie-t-il des reçus de Kephas Colombe ? Sommes-nous couverts  en cas de contrôle?

- Réponse d’André   : Non, mais il envoie de longs comptes rendus très poétiques.

- Mireille Kormann : Un travail formidable est pourtant réalisé sur place

- Robert Eiler : Avons-nous une idée des fonds de réserve de TSF ?

- Réponse d’André : Oui, nous lançons même un appel à projets.

- Paul Helbert : Le Pope était prudent, mais, comme un électron libre, il donnait tout azimut. Il nous faudra suivre une ligne de conduite plus concertée.

  1. IV.           Rapport des réviseurs aux comptes (exposé par Philippe Gorvan)

Philippe Gorvan et Patrick Weniger soulignent qu’un grand travail de vérification a été fait.

Ils ont constaté que l’ensemble est remarquablement bien tenu, que le travail réalisé est  très important, tant  en qualité qu’en quantité. Ils proposent de donner quitus au trésorier et une salve d’applaudissements.

Nomination des réviseurs aux comptes pour l’an prochain :

Philippe Gorvan et Patrick Weniger se proposent.

Jusqu’à présent, deux personnes avaient le pouvoir pour signer les chèques : Joseph Burckel et le Pope.

Il nous faut élargir cette responsabilité : Lucienne Ketterlin et Alain Riess seront désormais les deux nouveaux signataires.

  1. V.               Vote des rapports et proposition du nouveau Conseil d’administration

Rapport d’activité : voté à  l’unanimité moins une abstention

Rapport financier : voté à  l’unanimité moins une abstention

Vote du nouveau Conseil d’administration :

Les sortants se représentent. Deux nouveaux candidats se présentent : Gaby Osswald et Michel Cambas.

Vote à l’unanimité moins deux abstentions

Compte rendu de la précédente assemblée générale: approuvé à l’unanimité.

  1. VI.           Divers

- Marthe Schneider : demande que les personnes présentes à l’AG s’investissent pour le marché de Noël. Il n’y a que deux dimanches cette année (ce serait mieux de rester plus d’une heure).

- Paulette Helbert : rappelle qu’à Obernai, le marché de Noël se tient du 28/11 au 4/12 au pied du beffroi.

- Etienne Helbert (nouveau curé du secteur regroupant 5 paroisses) se présente. Il va faire un binage (presbytères de Hispheim et de Nordhouse occupés)

- Visionnage d’une vidéo sur Boljoon aux Philippines, envoyée par Ricardo Venan

- Quelques photos montrées par Paul du concert du 11 novembre 2015

- Isabelle Misme rappelle la possibilité de faire une exposition des photos du Pope (promotion des Normaliens depuis les années 1950). C’est un travail considérable de retrouver les noms des personnes, de scanner les documents,…

Clôture de l’Assemblée Générale à 19h15

André Sprauel                                                     Michèle Lienhart

     Président                                                                   Secrétaire